Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Nos actions

Dans son message du 13 décembre 2016, Ahmed nous fait part des graves difficultés économiques liées à :

- la très forte baisse du prix de vente des animaux

- la forte baisse également du prix de vente des oignons

- la destruction des pâturages aériens par l'invasion de la chenille "azaluf" contre laquelle il n'existe rien pour l'éradiquer

Dans sa lettre du 12 septembre 2017, Ahmed fait le bilan de la situation à Tin-Telloust :

- si la saison des pluies a été bonne pour les pâturages et les puits, la récolte des oignons a souffert d'une trop forte humidité entraînant une baisse importante du prix de vente (7500 CFA le sac de 50kg au lieu de 12500 CFA)

- la pépinière école donne de très bons résultats : la population commence à consommer les agrumes : citron, orange, pamplemousse, mandarine et tonjalo. Les semences locales de moringa sont très recherchées dans tout l'Aïr et données aux intéressés à Timia et à Iferouane.

- la chenille azalouf contre laquelle il n'y a pas de prédateur continue à dévaster les arbres, surtout les acacias et provoque la mort ou les avortements du cheptel (chèvre, brebis, chamelle)

- la piste reliant Tin-Telloust à Arlit a elle aussi souffert de l'érosion des eaux de pluie mais le camion de la coopérative peut encore passer

- la recheptellisation des familles a bien marché : quelques chèvres ont mis bas et on trouve un peu de laitières 

Fin novembre 2017, nous avons appris le décès de Adoum Saïdi directeur de l'école. Avec lui, nous regrettons la perte d' un précieux collaborateur très impliqué  dans le suivi des jeunes que nous parrainons. Gestionnaire avisé, il a su créer et entretenir un lien privilégié entre les parents d'élèves et Niger Vivant permettant ainsi un partenariat efficace.

 

 

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus