Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Nos actions

 

  Bien que possédant une langue et une culture très anciennes, le marasme économique et   l’analphabétisme laissent les Touaregs en marge du développement mondial !...

  L’état du Niger, un des plus pauvres du monde, malgré la richesse de son sous-sol, ne peut   prendre en charge la scolarisation des communautés touarègues isolées au nord de l’Aïr.

  La scolarisation est vécue par tous, comme une lueur d’espoir pouvant aider les jeunes à   devenir les adultes capables de participer activement au développement de leur pays.

  N’ayant pas de collèges à proximité de leurs campements, les enfants après avoir obtenu   le certificat de fin d’études primaires (CFEP) doivent gagner la ville la plus proche pour y   suivre un cycle secondaire. Lourde charge que les familles ne peuvent assurer.

 «Niger vivant»

 Permet à ces jeunes de poursuivre leurs études par le biais de parrainages collectifs. Ils   pourront ainsi obtenir leur brevet : premier sésame pour entrer dans la vie active.   Certains continueront jusqu’au baccalauréat.

Répondez à leur attente !

Devenez parrain ou marraine de l’un d’eux.

 

Où en sommes-nous ?

1) Coût d'un parrainage: 30€/mois/enfant soit 360€/an (dont 66% déductible des impôts)

 

Les parrainages individuels permettent à 3 jeunes du camp nomade de Galelo de poursuivre leurs études à Agadez.L’argent de ces parrainages est envoyé à Mr.Bakri, le responsable de l’internat. Les bulletins des élèves (2 par an) sont adressés par Niger Vivant aux parrains respectifs.

- une fille en 1ère : Oumatcho

- un garçon en 2nde : Ahmed

- un garçon en terminale : Ahmed

Les parrainages collectifs qui étaient à l’étude l’année dernière se concrétisent: Depuis la rentrée scolaire de septembre 2015, cinq jeunes de Tin-Telloust : 2 filles et 3 garçons, sélectionnés par Ahmedet le directeur de l’école, sur leur motivation, leur résultat et leur situation familiale,reçoivent une bourse de 30€/mois. Pour ces parrainages, l’argent est envoyé à Ahmed qui le remet directement et personnellement aux familles. Les bulletins des élèves peuvent être consultés au siège de Niger Vivant.

Pour l'année scolaire 2015-2016 nous parrainons 5 jeunes :

- une fille Fatimata en 6ème au CET d'Iférouane

- une fille Mina en 5èmeau CES d'Iférouane et un garçon Djibril en 5ème au CES de Timia

- un garçon Malik en 3ème au CES de Timia

- un garçon Moussa en 2ème année de formation professionnelle au CET d'Iférouane

Ils ont de bonnes, voire d'excellentes moyennes: 11-13 -15 et 18. De bons éléments que nous aurons à cœur d’encourager !Un seul semble avoir quelques difficultés. Ahmed va joindre le directeur du CES de Timia pour avoir des explications qu’il nous fera parvenir dès qu’il les aura. Ahmed assure une gestion très sérieuse et satisfaisante des parrainages qu’il suit de très près.

 

Année scolaire 2016-2017

La rentrée s'est déroulée sans incidents début octobre. Les cinq jeunes parrainés ont tous réussi leur année et sont passés dans la classe supérieure.

Nous sommes heureux de pouvoir parrainer en cette rentrée une jeune fille de plus : Loulane en 5ème au collège d'Iferouane

Suite aux nombreuses grèves des professeurs les compositions de février ont été reportées en mars et nous n'avons pas encore les résultats.

Nous n'avons pas pu recevoir les bulletins de fin d'année, mais les 6 jeunes ont réussi leur année

 

Année scolaire 2017-2018

 Rentrée scolaire 2017-2018

Les six jeunes ont repris le cours de leurs études toujours aussi motivés.

Fin novembre 2017, nous avons appris le décès du directeur de l'école de Tin Telloust qui suivait de très près le parcours scolaire de ces jeunes collégiens. Un nouveau directeur Ibra Saïbou est nommé en janvier 2018. Il a déjà travaillé trois années à Timia mais parle haoussa  et enseigne en français à des enfants qui parlent tamachek.

Les 4 bulletins scolaires du premier semestre que nous avons reçus sont excellents : Fatimata en 4ème obtient une moyenne de 12.5, Moussa en 3ème est 1er avec une moyenne de 14.2, Malik en classe de 1ère arrive à 14.4, quant à Mariama en 4ème obtient 14 de moyenne. Nous félicitons ces jeunes qui restent très motivés. 

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus